Leffonds

Hommages

Hommage à Hubert Sermage le 17 octobre 2020

C’est dans le cadre du 70ème anniversaire du détachement de la guerre de Corée (25 juin 1950 - 27 juillet 1953) que Le Souvenir Français a rendu un hommage ce samedi 17 octobre à Leffonds à Hubert Sermage un enfant de la commune. La cérémonie a eu lieu au cimetière communal du village où il repose, en présence de Marcel Bal Président de la 129ème section des médaillés militaires (section de Langres), accompagné de son porte drapeau, Gérard Raclot, de Roland Belbezier, Délégué Général de la Haute-Marne de l’Association Le Souvenir Français, de Mme Mariette Voillot, Maire de Leffonds et en présence des porte-drapeaux du canton. Parmi les porte-drapeaux figurait le frère d’Hubert, André Sermage. Ce dernier est présent à toutes les manifestations d’anciens combattants. Monsieur Belbezier a lu le message de Serge Barcellini Président de l'association Le Souvenir Français. Celle-ci a souhaité rendre hommage aux 268 combattants français morts sur les terres lointaines coréennes. Hubert Sermage arrive en Corée le 19 janvier 1952 où il intègre le Bataillon Français de Corée dans la prestigieuse division d’infanterie américaine «Indianhead» dont la particularité est d’avoir été créée en 1917 à Bourmont. C’est à 18 ans qu’Hubert signe un engagement pour l’Indochine. Il participera à de nombreux combats. À partir du 3 octobre 1952, le Bataillon français est en charge du secteur clé de la cote 281 dite Arrowhead (le site se trouve aujourd'hui en plein milieu de la frontière, la «DMZ», ou «Zone démilitarisée». Une position sur le 38e parallèle à tenir coute que coute afin de figer le front avant les négociations qui s’annoncent. Le 6 octobre, L'artillerie chinoise tirent 10 000 coups pendant toute la journée, en particulier sur les positions de la 1re Compagnie (celle d’Hubert Sermage). Un déluge d’acier qui retourne les défenses françaises, le plus violent de toute la guerre de Corée et qui n’est pas sans rappeler lui non plus les tranchées. La bataille durera une semaine. Le 10 octobre, le 339e régiment de l’Armée communiste chinoise monté à l’assaut, bataillon par bataillon, est anéanti. La position française a tenu bon, laissant le temps aux renforts américains d’arriver. Le Bataillons français déplore 47 morts et 144 blessés. Tombé dans les premiers jours de la bataille, Hubert Sermage ne sut jamais que ses camarades furent victorieux. Conservés précieusement pour ne pas oublier un frère, sorti d'une boite en fer, quelques objets, tous liés au temps qui passe… Deux médailles, l'insigne du Bataillon, un article sur papier jauni de La Haute-Marne libérée célébrant « un soldat tombé glorieusement au champ de bataille de Corée » et quelques rares photos au bord dentelé d'un militaire à l’éternelle jeunesse. Natif de de Poinson Les Grangey(52) il est tombé au Champ d'Honneur le 07 octobre 1952 sur le piton d'Arrowhea et a été inhumé dans le cimetière de Leffonds(52). La guerre de Corée a commencé il y a 70 ans. Aucun traité de paix n’a été signé. L’actualité nous rappelle régulièrement que les deux nations qui se partagent aujourd’hui la péninsule peuvent à tout moment s’embraser. Mme Voillot et un membre du Souvenir Français ont ensuite déposé des fleurs sur la tombe du combattant puis toutes les personnes présentes ont entonné l'hymne national.


Date de dernière mise à jour : 29/11/2020

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !